Notre équipe

Administration

Luc Malo, directeur général

direction@coloniedesgreves.com

 

Catherine Mongeau, responsable des ventes

info@coloniedesgreves.com

 

Laurie-Anne Sauriol, responsable de l'animation

animation@coloniedesgreves.com

 

Simon Théroux, adjoint au soutien administratif

simon.theroux@coloniedesgreves.com

Conseil d'administration

M. Yves Beaulieu, président

Mme Lucette Berger, vice-présidente

M. Robert Binette, secrétaire -trésorier

M. Marcel Fafard

Mme Gaétane Voyer

M Jean-Luc Duchesne

M. Denis-Charles Drapeau

M. René Turcotte

Maintenance

Pierre Baril, Responsable de la maintenance

Entretien ménager

Denise Boisvert, responsable de l'entretien ménager

Les Grèves en bref

Notre missions

La Colonie des Grèves de Contrecœur s’est donné pour mission d’offrir à tous les enfants, sans égard à leur situation économique, un endroit de loisirs et de culture où ils peuvent pleinement se développer et s’épanouir. De plus, nous offrons une gamme de services liés au domaine de la récréation, tant pour les familles ou les groupes que pour les jeunes.

Nos objectifs

Par nos activités, nous voulons encourager les jeunes à développer leurs talents afin que leurs passions s’éveillent et qu’ils deviennent plus confiants en leur potentiel. Pour y arriver, le personnel d’animation mise sur l’évolution des habiletés sportives et de la créativité de même que sur le renforcement des capacités des jeunes participants à créer des liens entre eux.

Nos valeurs

Toutes les activités de la Colonie des Grèves de Contrecœur visent à transmettre trois valeurs fondamentales : le respect de soi, des autres et de son environnement, la coopération et l’empowerment. Le développement durable est également à l’honneur et demeure une ligne directrice pour la conception des nouveaux aménagements et des futures activités.

 

Historique

La Colonie des Grèves de Contrecœur est un organisme à but non lucratif fondé en 1912. Aujourd’hui, elle est la plus ancienne colonie de vacances francophone toujours en fonction en Amérique du Nord. En effet, l’abbé Adélard Desrosiers (1873-1953) achète, le 4 juillet de cette année-là, une terre de 20 arpents pour 1500$ (l'équivalent de 3 années de salaire pour un ouvrier de l'époque) afin d’en faire une colonie de vacances pour les jeunes garçons francophones de Montréal. Six garçons, tous orphelins, partent en vacances aux Grèves cette même année. Le 18 août, on inaugure officiellement la Colonie de vacances des Grèves, première colonie à s’établir dans cette région. Une dizaine d’autres, presque toutes disparues aujourd’hui, suivront son exemple.